Anfa Fertility Center (AFC)

Cet examen doit être réalisé par un gynécologue obstétricien.

COMMENT SE DÉROULE L'EXAMEN ET QUELLE EST SA DURÉE ?

L’hystéroscopie diagnostique consiste à introduire dans l’utérus, en passant par le vagin, un appareil appelé hystéroscope qui permet de regarder dans l’utérus, après la mise en place dans le vagin d’un spéculum.
Il n’est pas nécessaire d’être a jeun. Comme l’examen se réalise par les voies naturelles, il n’y a bien entendu pas de cicatrice visible. L’examen en tant que tel ne dure que quelques minutes et se réalise en consultation. Un compte rendu comportant ou non des photographies est alors établi et remis à la patiente.

Enfin, pour réaliser l’hystéroscopie, il est nécessaire de remplir la cavité utérine afin que cette cavité qui est virtuelle devienne ainsi réelle. C’est cela qui permet d’obtenir une bonne vision de l’intérieur de l’utérus. On utilise soit du sérum physiologique soit du gaz.

A QUEL MOMENT DU CYCLE FAUT IL FAIRE UNE HYSTÉROSCOPIE ?

CHEZ LA FEMME NON MÉNOPAUSÉE :

Cet examen est à réaliser si possible dans la semaine qui suit la fin des règles. Dans tous les cas il sera préférable de le réaliser en première partie de cycle (avant l’ovulation) et cela pour deux raisons majeures: la première est que la pertinence des résultats est meilleure et la seconde est qu’il y a alors la certitude que la patiente n’est pas enceinte.
Il est possible de réaliser une hystéroscopie en consultation chez une femme qui prend la pilule ou qui a un traitement hormonal. Il est également possible de réaliser cet examen chez une femme qui a un stérilet ; la prescription d’antibiotiques n’est pas systématique.

APRÈS LA MÉNOPAUSE :

Le moment de l’examen est sans importance. Parfois, le col est refermé surtout chez les femmes qui ne prennent pas de traitement de la ménopause. La préparation du col par des traitements hormonaux pendant 7 à 10 jours peut être nécessaire mais malheureusement n’est pas toujours suffisante pour entrouvrir le col.

Et ensuite ?

Après cet examen diagnostic qui aura souvent été précédé d’une échographie, un diagnostic aura été posé et un traitement sera proposé: soit un traitement médical soit un traitement chirurgical. Il faut alors bien différencier l’hystéroscopie diagnostique qui est un examen qui se réalise en consultation de l’hystéroscopie opératoire qui est une réelle intervention chirurgicale qui a un but curatif et se réalise le plus souvent sous anesthésie générale dans la journée.

Vidéo explicative :

L'HYSTÉROSCOPIE OPÉRATOIRE

L’hystéroscopie opératoire est une véritable intervention chirurgicale qui se déroule à l’intérieur de l’utérus. Un instrument appelé résecteur est introduit à l’intérieur de l’utérus par le vagin puis par le col et va à l’aide de différents instruments procéder à des gestes opératoires. Cette intervention est délicate, car le volume de la cavité utérine au sein de laquelle se déroule cette intervention est de très petite taille.

La durée de cette hystéroscopie chirurgicale est rarement supérieure à 30 minutes. Elle ne peut se réaliser qu’à l’intérieur d’un bloc opératoire et uniquement par un chirurgien gynécologue. Néanmoins, la tendance est de réaliser ces gestes opératoires sans anesthésie ou avec une anesthésie locale pour les gestes de faible ampleur avec un matériel particulièrement miniaturisé. L’anesthésie générale est souvent réalisée.

Le plus souvent, il s’agit d’une intervention réalisée en hospitalisation ambulatoire, c’est à dire dans la demi journée. Dans les structures performantes, l’admission se réalise une heure avant l’intervention et la sortie 3 heures après ce qui permet de n’être hospitalisée que 4 à 5 heures entre 8h le matin et 21 h le soir. L’arrêt de travail nécessaire est donc d’un seul jour, le jour même de l’intervention; il est parfois nécessaire le lendemain. Il est donc possible de reprendre le travail le lendemain le plus souvent.

Une visite du chirurgien avant la sortie de l’établissement est nécessaire afin d’expliquer à la patiente son intervention, de lui donner les conseils d’usages pour le retour à la maison et enfin d’envisager avec elle les résultats attendus et au besoin les traitements médicaux nécessaires.

Les conseils à la suite d’une hystéroscopie opératoire sont à écouter sur cette vidéo. Ce n’est donc bien entendu pas parce qu’il n’y a pas de cicatrice et que les zones à traiter sont souvent de faible volume qu’il ne faut pas pour autant croire que cette chirurgie est facile!

Bien au contraire, l’espace travail au sein de l’utérus est de très petite taille, les risques chirurgicaux s’ils sont rares sont très ennuyeux et enfin l’utérus est l’organe de reproduction par excellence et il convient de prendre garde à ne pas altérer sa fonction et ses qualités lors de chaque geste opératoire.

Partagez :